Le candidat de la droite François Fillon a évoqué jeudi soir l’hypothèse d’un désistement en cas de mise en examen dans l’affaire de l’emploi présumé fictif de son épouse. Mais chez Les Républicains, rien n’est prévu pour répondre à un tel scénario.