Des médecins ukrainiens ont annoncé la naissance du premier bébé à trois parents issu d’un couple traité pour infertilité. En 2015, le Royaume-Uni avait autorisé une technique de procréation utilisant l’ADN de trois parents, mais dans le but d’éviter des maladies mitochondriales graves.