Après la signature du décret de Trump interdisant pendant 3 mois l’entrée aux États-Unis de ressortissants de pays majoritairement musulmans, plusieurs compagnies aériennes, à l’instar d’Air France, ont refusé d’embarquer des dizaines de passagers.