L’heure est désormais au rassemblement pour Benoît Hamon, après sa nette victoire à la primaire de la gauche. Il va devoir retenir l’aile droite du PS tentée par Macron et convaincre les candidats Mélenchon et Jadot sur sa gauche de le rejoindre.