Air France dément avoir publié les noms des personnes recalées aux États-Unis sur un panneau d’appel à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. La polémique était partie d’une photo relayée sur Twitter.