La consommation de charcuterie est associée à une aggravation des symptômes de l’asthme, indépendamment du rôle de l’obésité dans cette affection. C’est le résultat d’une étude de l’Inserm qui a suivi 1.000 personnes durant sept années.