Les actes antimusulmans ont connu une nette baisse en 2016, selon le rapport du collectif contre l’islamophobie publié mardi. Le rejet de la religion pourrait toutefois se traduire dans les urnes, avance le chercheur Jean-Yves Camus.