Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a exclu mercredi soir d’être un “plan B” en cas de retrait du candidat de droite à la présidentielle, François Fillon, dans la tourmente après les révélations sur de présumés emplois fictifs de son épouse.