L’homme qui a attaqué vendredi une patrouille militaire au carrousel du Louvre a été interrogé pour la première fois dimanche mais il a refusé de parler aux enquêteurs. Sa garde à vue, qui a débuté samedi à 18h45, peut durer 96 heures.