Après la polémique sur l’emploi d’assistante parlementaire de son épouse Penelope, François Fillon a présenté lundi ses excuses aux Français, et maintient sa candidature à l’Élysée. “Tous les faits évoqués sont légaux” a-t-il insisté.