Face à la vulnérabilité du Mali, de plus en plus exposé aux attaques terroristes, les dirigeants du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad veulent lancer une force conjointe de coopération pour sécuriser leurs frontières.