Une étude sur des patientes traitées pour infertilité montre une relation entre les conditions de travail des femmes et leurs chances de procréer. Le travail de nuit, qui perturbe l’horloge interne, et le port de charges lourdes auraient des effets négatifs sur la fécondité.