Alors que Le Canard enchaîné fait de nouvelles révélations, François Fillon publie dans Ouest-France une “lettre aux Français” dans laquelle il réitère ses “excuses” et se dit l’objet d’une campagne médiatique “d’une violence inouïe”.