Près d’une semaine après l’interpellation violente de Théo, 22 ans, à Aulnay-sous-Bois, les réactions politiques fusent. François Hollande s’est rendu au chevet du jeune homme et plusieurs candidats à la présidentielle ont également réagi.