Malgré les accusations détaillées de Théo, l’Inspection générale de la police nationale n’a pas retenu pas la thèse du viol dans ses premières conclusions. L’avocat du policier mis en examen a plaidé jeudi le geste “involontaire”.