Vide de tout pensionnaire depuis le 9 février, le centre de déradicalisation de Pontourny, en Indre-et-Loire, sera fixé sur son sort dans les prochaines semaines. Les élus locaux réclament un moratoire pour “tout remettre sur la table”.