Alors qu’une vingtaine de députés étaient décidés, mardi, à le contraindre à convoquer un bureau politique, François Fillon a réaffirmé qu’il ne reviendrait pas sur sa décision et a finalement reçu le soutien “unanime” des députés LR.