Grâce à l’optogénétique, des chercheurs ont mis au point un modèle de souris pour étudier les effets de la méditation de pleine conscience sur l’animal. La souris, dont le cerveau était entraîné à une activité censée mimer la méditation, paraissait moins anxieuse.