François Hollande a prédit que la France “ne succomberait” pas à “l’extrémisme”, lors du 32e dîner annuel du Crif. Si trois candidats à la présidentielle étaient présents (Fillon, Hamon et Macron), les extrêmes, eux, n’étaient pas invités.