Le secteur agricole français, laminé par deux ans de crise, attend de pied ferme les candidats à la présidentielle lors du Salon de l’agriculture qui s’ouvre ce samedi à Paris dans un climat de découragement.