Affecté par une une crise structurelle et conjoncturelle, le monde agricole doit savoir opérer “une mutation pour s’adapter aux nouveaux modes de consommation”, estime Bruno Parmentier, spécialiste des questions agricoles.