Bruno Le Maire claque la porte de l’équipe de campagne de François Fillon. Il déplore la décision de ce dernier de maintenir sa candidature à l’élection présidentielle malgré la menace d’une mise en examen.