Le Parlement européen a accepté de lever l’immunité parlementaire de la présidente du FN Marine Le Pen, demandée dans le cadre d’une enquête sur la diffusion par la candidate à la présidentielle de photos de propagande de l’EI sur Twitter.