Au lendemain de l’annonce du maintien de sa candidature malgré une convocation chez le juge le 15 mars en vue d’une mise en examen, François Fillon voit son équipe de campagne et le nombre de ses soutiens fondre. Lui assure que “la base tient”.