Le député et organisateur de la primaire, Thierry Solère, a annoncé vendredi qu’il démissionnait de ses fonctions de porte-parole de François Fillon, candidat à la présidentielle, à qui un nombre grandissant de cadres de la droite tourne le dos.