Le ministre de l’Intérieur a indiqué, mercredi, vouloir démanteler “le plus rapidement possible” le camp de Grande-Synthe qui abrite 1 500 migrants. Selon lui, les comportements “inacceptables” qui y ont été constatés ne peuvent plus durer.