Un français, né au Sénégal et naturalisé en 1966, voit sa nationalité remise en cause pour un vice de forme administratif remontant à plus de 40 ans. Un problème légal qui le réduit, lui et sa famille, au statut d’immigré dont il s’était affranchi.