Pour se repérer dans une ville, notre cerveau fait travailler son propre GPS, grâce à des cellules situées dans l’hippocampe. En revanche, si c’est un ordinateur qui nous indique le trajet à suivre, l’activité du « GPS du cerveau » s’éteint. Alors, qu’adviendra-t-il de notre sens de l’orientation ?