Le soutien du ministre de la Défense à Emmanuel Macron était pressenti depuis plusieurs jours. Un choix qui n’a rien d’étonnant au regard des épisodes de ces derniers mois, mais qui ne plaît guère au camp de Benoît Hamon.