François Fillon a accusé, jeudi sur France 2, François Hollande d’animer un “cabinet noir” à l’origine des fuites dans la presse sur ses affaires judiciaires. Le président français a aussitôt condamné des “allégations mensongères”.