Le mouvement de protestation sociale qui agite la Guyane gagne une grande partie de la population. Accusé d’incurie, le gouvernement peine à répondre aux revendications des manifestants. Au risque de paralyser davantage le territoire.