Pékin a demandé que Paris garantisse la “sécurité” de ses ressortissants après qu’un Chinois a été tué dimanche par la police à Paris. En réponse, le ministère des Affaires étrangères a affirmé que celle-ci “était une priorité”.