“C’est une question de raison”, a affirmé l’ancien Premier ministre Manuel Valls mercredi matin au micro de BFM TV/RMC. Depuis sa défaite aux primaires de la gauche, il s’était refusé à soutenir le candidat socialiste Benoît Hamon.