Sid Ahmed Ghlam, suspect numéro un de l’attentat avorté de Villejuif, en banlieue parisienne, en avril 2015, et écroué en France, était visé par un mandat d’arrêt en Algérie pour activités terroristes depuis décembre 2014, a appris l’AFP vendredi.