À la Grande mosquée de Paris, François Hollande a inauguré mardi un mémorial destiné aux 100 000 soldats musulmans morts pour la France lors des deux guerres mondiales. Un hommage que certains jugent trop tardif.