Selon le journal, les policiers ont trouvé dans la résidence de l’ancien maire de Corbeil-Essonnes une liste détaillant les faveurs dont auraient bénéficié 130 habitants la ville en échange de leurs votes.