Un cadre du Front national a annoncé, samedi, souhaiter “créer un ordre des journalistes”, afin de “sanctionner des pratiques mauvaises”. Une mesure qui ne figure pas dans le programme du parti d’extrême droite pour la présidentielle.