Les syndicats ont célébré cette année le 1er-Mai en ordre dispersé. La CFDT, qui appelle clairement à voter Emmanuel Macron pour faire barrage au FN, a martelé lundi le danger de l’abstention et du vote blanc dans ce second tour de la présidentielle.