Réunis mardi lors d’un bureau national, les candidats socialistes aux élections législatives sont tombés d’accord sur une plateforme commune plutôt Macron-compatible. Le cas de Manuel Valls n’est pas encore tranché.