Quelque 89 documents sur l’assassinat de Mehdi Ben Baraka, le 29 octobre 1965 à Paris, vont être déclassifiés. Une nouvelle occasion, peut-être, pour la famille d’en savoir plus sur les circonstances de la mort de l’opposant marocain.