Le président de la République élu tente depuis plusieurs semaines de rallier à lui des figures de la droite. Mais l’opération se révèle plus compliquée qu’avec la gauche, le parti Les Républicains se montrant davantage en mesure de résister.