Les bébés ne peuvent pas décrire leur douleur avec des mots, ce qui pose souvent des problèmes aux médecins et aux parents. Des chercheurs britanniques proposent une méthode pour détecter la douleur des nouveau-nés grâce à un électroencéphalogramme (EEG).