Revenant sur sa tentative d’être investi par La République en marche pour les élections législatives, l’ancien Premier ministre Manuel Valls accuse Emmanuel Macron, dimanche dans le JDD, d’être un “méchant” qui n’a “pas de limites”.