Les cellules des leucémies aigues myéloïdes deviennent hyperactives pour échapper au traitement