Au dernier jour du procès d’appel sur la discrimination de centaines de salariés d’origine marocaine, la SNCF a nié les avoir “traités de façon différente”. La cour rendra ses jugements fin janvier 2018.