Une plaisanterie d’Emmanuel Macron au sujet des bateaux “kwassa-kwassa”, qui ne serviraient pas à la pêche mais à l’immigration des Comoriens, suscite de vives réactions sur les réseaux sociaux depuis sa diffusion vendredi.