Plutôt qu’une “task force anti-Daech”, l’Élysée a annoncé mercredi la création d’un “centre national de contre-terrorisme”, pour piloter l’ensemble du renseignement. Une initiative saluée par Arnaud Danjean, spécialiste des questions de défense.