Emmanuel Macron a “plié le match” dès le premier tour des législatives, constate la presse française, lundi. Elle estime toutefois que l’abstention record de 51,29 % empêche de parler d’une “Macron-mania”.