Le premier tour des législatives augure, pour plusieurs médias internationaux, d’un nouveau paysage institutionnel et politique qui, selon eux, n’est pas sans risques pour le bon fonctionnement d’un système démocratique.