Confronté à la déferlante de La République en marche aux législatives, Les Républicains jouent le statu quo en attendant le second tour. Mais déjà la bataille à venir entre “constructifs” et conservateurs se prépare en coulisses.